fbpx
More

    L’Irlande Sam Bennett remporte la 10e étape du Tour de France alors que la course survit au test de Covid

    Publié le:

    L’Irlandais Sam Bennett était en larmes après avoir sprinté vers une première victoire d’étape sur le Tour de France mardi après une course sur la côte atlantique entre les îles d’Oléron et de Re.

    La victoire de l’étape 10 du coureur de l’équipe Deceuninck, lors de ses débuts sur le Tour, lui a permis de récupérer le maillot vert de points de sprint, une teinte similaire aux maillots de rugby et de football de l’équipe nationale d’Irlande.

    Cela a également suivi un début de journée dramatique alors que le directeur du Tour, Christian Prudhomme, a été testé positif au Covid-19 tandis que l’ensemble du peloton a renvoyé des tests négatifs. Le résultat du test a également été négatif pour le Premier ministre français Jean Castex, que Prudhomme avait assis à côté de sa voiture pour l’étape de samedi.

    Portant la tunique de son champion irlandais, Bennett a tranché de justesse l’Australien Caleb Ewan tandis que la superstar du peloton Peter Sagan est arrivée troisième pour céder le maillot vert lors d’une journée ensoleillée à laquelle ont assisté plus de fans que n’importe quel jour précédent dans la région célèbre pour ses énormes huîtres succulentes et autres crustacés. les vasières.

    Après la ligne d’arrivée sur l’île chic de Re, Ewan a rapidement chevauché le vainqueur pour se cogner dans une rare démonstration d’empathie entre sprinteurs.

    Entouré de ses coéquipiers, Bennett a regardé une rediffusion avant de serrer le poing et d’acclamer.

    « C’est presque un soulagement », a déclaré le joueur de 29 ans qui avait quatre quasi-accidents avant de décrocher finalement cette victoire après une étape 10 effrénée de 168,5 km qui comportait 78 ronds-points.

    Bennett a déclaré qu’il pouvait difficilement penser clairement à la fin de l’étape.

    « J’ai jeté ma moto au-dessus de la ligne pour remporter la victoire, mais j’étais tellement excité que j’ai presque oublié de le faire », a-t-il déclaré.

    « Cela n’a pas encore coulé », a ajouté Bennett à la ligne d’arrivée avant de fondre en larmes et de remercier son équipe et sa famille. « Je ne veux pas être un bébé qui pleure », a déclaré le sprinter d’origine belge. « Je veux ramener ce maillot à la maison pour l’Irlande, mais Peter Sagan est un maître de ce match. »

    Bennett a désormais des victoires d’étape sur les trois Grands Tours, sa victoire d’étape ici suite à des victoires d’étape sur le Giro d’Italia (trois) et la Vuelta a Espana (deux).

    Il a déclaré que son prochain objectif serait une victoire de la dernière journée du Tour de France dans les rues pavées parisiennes des Champs-Élysées, avant de se concentrer après le Tour sur la course Milan-San Remo et les Championnats du monde de cyclisme.

    Relief tout autour

    Le leader slovène de Jumbo, Primoz Roglic, conserve la tête du classement général avec le champion en titre colombien Egan Bernal à la deuxième place du classement général, 21 secondes à la dérive.

    Roglic va maintenant passer pour une troisième journée sous le maillot de leader.

    « Si je suis honnête, je suis soulagé de ne pas être positif et je suis toujours là, mais je n’ai jamais vraiment pensé que j’étais positif », a déclaré Roglic à propos des tests Covid de lundi qui ont été livrés mardi.

    « Nous sommes tous en bonne santé (les coureurs) et c’est beau la course continue. Pour le réalisateur, je lui souhaite un prompt rétablissement. »

    L’ancien sauteur à ski ne faisait pas non plus de pronostics sur le maintien du maillot, son faible avantage sur le champion provenant en grande partie de ses bonus de temps.

    « J’ai essayé de prendre autant de bonus de temps que possible. Nous verrons à Paris en faveur de qui ces bonus ont été », a-t-il déclaré.

    «C’était une étape stressante et je remercie mon équipe de m’avoir protégé et de m’avoir mis à l’abri du vent.

    La course spectaculaire entre les deux îles de l’Atlantique, toutes deux reliées au continent français par des ponts routiers, était en grande partie libre des vents de travers qui auraient pu faire sauter la course.

    Mais Ineos de Bernal a effectué deux assauts depuis l’avant du peloton quand il y avait du vent, sur les routes étroites qui étaient bondées de béliers la plupart du temps.

    Le Colombien de 23 ans, généralement épuré, est apparu mardi avec une coupe de cheveux particulière.

    « Je vais être honnête à ce sujet », a déclaré Bernal, un peu décontenancé.

    « Je l’ai fait moi-même et j’ai commencé là-dedans et j’ai trop coupé. J’ai dû continuer ainsi, vous pouvez voir le résultat », dit-il en riant de lui-même.

    « C’est plus aérodynamique comme ça! »

    (AFP)

    Related articles

    Comments

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Share article

    Latest articles

    Transférer l’actualité et les rumeurs EN DIRECT : Arsenal renverse le cap sur Xhaka

    Goal jette un œil aux plus grandes nouvelles et rumeurs de transfert de la Premier League, de la Liga, de la Serie A et...

    L’Austin FC recrute l’attaquant argentin Sebastian Driussi

    L'Austin FC a recruté l'attaquant argentin Sebastian Driussi dans le cadre d'un contrat de joueur désigné, a annoncé le club jeudi. Le joueur...

    Vue des fans de la Carling Black Label Cup : le vainqueur des Kaizer Chiefs contre les Orlando Pirates est-il déjà décidé ?

    Les rivaux de Soweto s'affronteront dimanche lors du match de pré-saison avec un sondage en ligne indiquant une victoire pour AmakhosiLa majorité des fans...

    Man City doit gagner la Ligue des champions pour justifier d’énormes dépenses

    Depuis une dizaine d'années maintenant, Manchester City est le favori des neutres pour remporter les plus grandes compétitions d'Angleterre.Vous voyez, les fans de Man...

    Le patron des Tigres Herrera ne précipite pas Gignac et Thauvin après la sortie olympique

    Le manager dit que le duo français peut prendre son temps pour se remettre de sa récente expérience à TokyoLe patron des Tigres, Miguel...

    Newsletter

    Subscribe to stay updated.