fbpx
More

    Hamilton dépasse Schumacher avec un record de 92e victoire après la victoire du GP du Portugal

    Lewis Hamilton est devenu le vainqueur de tous les temps de la Formule 1 dimanche lorsqu’il a remporté sa 92e victoire au Grand Prix du Portugal pour dépasser Michael Schumacher en tête de liste.

    Sa victoire lui a permis de franchir le record de 91 victoires de Schumacher, âgé de 14 ans, après une course inaugurale palpitante de F1 sur le circuit international de l’Algarve.

    Après un long câlin avec son père Anthony qui, avec sa belle-mère Linda, avait été témoin de son exploit historique, Hamilton a fait l’éloge de sa Mercedes avant de rejoindre son ingénieur de course Peter ‘Bono’ Bonnington et Bottas sur le podium.

    « Je dois cela et tant à tous ces gars ici et à l’équipe de l’usine », a déclaré Hamilton.

    « Pour leur travail formidable, ils poussent toujours plus haut la barrière. C’est un privilège de travailler avec eux … Travailler avec eux est inspirant. »

    Hamilton a riposté après une peur précoce, quand il a mené mais est tombé à la troisième place après une averse de pluie, pour démontrer une gestion des pneus impeccable et un jugement sans faille alors qu’il remportait une huitième victoire en 12 courses cette année.

    Le sextuple champion du monde a terminé 25,5 secondes d’avance sur son coéquipier Mercedes Valtteri Bottas avec Max Verstappen de Red Bull un troisième familier.

    Le triomphe de Hamilton a ajouté un autre exploit sans précédent à sa liste de records. Il a maintenant le plus de victoires, un record de 97 pole positions, un record de 161 podiums et un record de 45 points consécutifs.

    Le Britannique de 35 ans a étendu son avance au championnat sur Bottas à 77 points.

    Un septième titre mondial, qui égalerait un autre record de Schumacher, semble désormais presque inévitable avec seulement cinq courses à disputer cette année.

    Hamilton, 35 ans, a déclaré que la course avait été «difficile» et qu’il avait souffert de crampes.

    « Oui, c’est un sport très physique et je l’avais dans mon mollet droit. Je soulevais les lignes droites et c’était douloureux. »

    Sainz revendique une avance précoce

    Charles Leclerc a terminé quatrième pour Ferrari devant un Pierre Gasly en plein essor après une excellente conduite dans son Alpha Tauri.

    Carlos Sainz est rentré sixième pour McLaren pour battre Sergio Perez, qui s’est remis d’un affrontement au premier tour avec Verstappen, pour terminer septième pour Racing Point devant les deux Renauts d’Esteban Ocon et Daniel Ricciardo.

    Le quadruple champion du monde Sebastian Vettel, à sa dernière saison chez Ferrari, a terminé 10e.

    Par une journée fraîche et venteuse, avec de légères pluies prévues, une foule appréciative de 27500 personnes était dispersée autour du nouveau circuit de 90000 capacités, accueillant le premier Grand Prix du Portugal depuis 1996, alors que les pilotes terminaient la cérémonie d’avant-course, y compris un anti- salut au racisme dirigé par Hamilton, dans un t-shirt Black Lives Matter, prenant un genou.

    Au départ, Hamilton s’est éloigné de son record de la 97e pole tandis que, à partir de la troisième, Verstappen a dépassé Bottas avant que le Finlandais ne recule pour le dépasser lui et son coéquipier pour prendre l’initiative.

    Alors qu’une pluie douce tombait, Hamilton glissa, tandis que Sainz, sur des softts, trouva l’adhérence pour prendre la tête, évitant une collision Verstappen-Perez, qui fit tourner la voiture Racing Point. En bref, c’était des trucs sauvages.

    Dans les conditions de type « patinoire », les hommes de Mercedes, sur les médiums, ont eu besoin de temps pour réchauffer leurs pneus avant de rattraper et de dépasser Sainz aux tours six et sept respectivement.

    Au huitième tour, Bottas menait Hamilton de 1,8 seconde et Verstappen, troisième, de quatre.

    Malgré les conditions venteuses, le service normal reprenait, semble-t-il.

    Raikkonen, dans sa 324e course record, a été le premier à passer du soft au medium, provoquant une série d’arrêts alors que l’adhérence diminuait.

    « L’avant gauche est mort, mon pote », a rapporté Verstappen avant qu’Hamilton ne fasse écho à ce sentiment en deux tours.

    Presque aussitôt, il a réalisé un tour le plus rapide et au 20e tour, il s’était rapproché de Bottas, le dépassant avec un buste de DRS dans la ligne droite. Verstappen s’est opposé et a rejoint le sixième rang alors que Hamilton s’écartait.

    Tout cela a laissé Hamilton mener son coéquipier de 7,3 secondes au 30e tour avec Leclerc troisième, à la dérive de 27 secondes.

    Hamilton a opposé après 40 tours, prenant des durs et se plaçant derrière Bottas qui menait à nouveau. Le Finlandais a suggéré de passer aux softs, mais quand il est entré, Mercedes lui a donné les durs aux murs blancs.

    Pour l’Anglais, remis des premiers drames, c’était presque une balade dominicale dans le parc.

    Il a mené par 12 secondes avec 21 tours à faire, avec un peu plus qu’une pluie légère menaçant sa progression sur une autre journée record.

    (AFP)

    Related articles

    Comments

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Share article

    Latest articles

    Fan View: « Jambes en verre » – La nouvelle blessure de Partey à Arsenal contre Chelsea suscite des réactions à travers l’Afrique

    De nombreux fans de football se sont tournés vers les médias sociaux pour exprimer leur point de vue sur le revers de la condition...

    Notes des joueurs des Orlando Pirates contre Kaizer Chiefs: Ofori impressionne, Mhango déçoit

    Goal évalue la performance des joueurs des Bucs après la défaite de l'équipe face à Amakhosi lors du match de la Carling Black Label...

    Pulisic à l’aile arrière? Tuchel explique la décision surprise de la star de Chelsea lors de la victoire de pré-saison contre Arsenal

    L'Américain a joué dans une position inconnue lors de l'affrontement des Blues avec les Gunners samediThomas Tuchel a expliqué la décision de lancer Christian...

    Berhalter sélectionne la deuxième plus jeune équipe finale de l’USMNT avant le choc de la Gold Cup avec le Mexique

    Les États-Unis amènent une équipe inexpérimentée dans la finale de dimanche, le seul plus jeune ayant pris le terrain il y a plusieurs semainesL'équipe...

    Newsletter

    Subscribe to stay updated.