More

    Le nombre de pénalités remportées par chaque club de Premier League en 2020

    Ah, des sanctions.

    2020 a vu des joueurs punis pour avoir des bras, respirer trop fort et refuser de prendre un ballon carré au visage, ce qui signifiait que nous avons eu beaucoup de pénalités en Premier League, certains clubs plus que d’autres.

    Avec toutes les théories du complot qui circulent ces derniers temps, voyons combien de pénalités chaque équipe qui a joué en Premier League en 2020 a été réellement accordée.

    Alerte Spolier: Manchester United n’était pas au top …

    Grady Diangana, Callum Robinson
    Il n’y a pas eu de pénalités pour West Brom | Piscine / Getty Images

    West Brom, nouvellement promu, n’a pas été pénalisé lors de ses 16 matchs de Premier League en 2020.

    Leur dernière pénalité de l’année civile est survenue en juillet, lorsque Charlie Austin s’est converti lors d’une victoire 3-0 contre Sheffield mercredi dans le championnat.

    Patrick Bamford
    Bamford a obtenu la feuille de match | Piscine / Getty Images

    Contrairement à West Brom, Leeds a participé à tout le plaisir des pénalités en 2020.

    Ils ont réussi deux pénalités dans la première moitié de leur première année de retour dans l’élite, Mateusz Klich et Patrick Bamford trouvant le fond des filets pour l’équipe de Marcelo Bielsa.

    Teemu Pukki
    Pukki a ouvert le score contre Tottenham | Visionhaus / Getty Images

    Le séjour de Norwich dans l’élite était court mais agréable.

    Leurs seules pénalités sont revenues en janvier, lorsque l’attaquant finlandais Teemu Pukki a converti deux pénalités en l’espace de quatre jours.

    Cependant, depuis leur retour au championnat, ils ont écopé de sept pénalités en seulement 22 matchs.

    Chris Wood
    Burnley n’a eu que deux pénalités | Clive Brunskill / Getty Images

    Burnley n’a en fait pas écopé d’une seule pénalité au cours de la seconde moitié de 2020, économisant plutôt ses deux seuls efforts pour la fin de la saison 2019/20.

    Jay Rodriguez a trouvé le fond des filets en février contre Bournemouth, avant que Chris Wood ne fasse de même contre les Wolves cinq mois plus tard.

    Wilfried Zaha, Michy Batshuayi
    Zaha a pris la relève en 2020 | Sebastian Frej / MB Media / Getty Images

    Avec Wilfried Zaha, vainqueur d’un penalty à pied, on s’attend à ce que Crystal Palace en ait remporté plus de deux.

    C’est Zaha qui a repris le devoir de pénalité de Luka Milivojevic, qui est l’un des meilleurs de la Premier League sur balles mortes, mais l’Ivoirien a réussi à marquer ses deux efforts.

    Joshua King
    King a marqué contre Man Utd | Clive Brunskill / Getty Images

    Vers la fin de leur séjour en Premier League, Bournemouth a écopé de trois pénalités.

    Josh King a marqué deux et Junior Stanislas a converti l’autre, et c’est Stanislas qui a assumé les fonctions de balle morte pour le retour au championnat, marquant deux fois en quatre jours en novembre.

    FBL-ENG-PR-EVERTON-LEICESTER
    Sigurdsson a marqué deux fois sur place | PETER POWELL / Getty Images

    Everton a dû attendre jusqu’en juillet pour son premier penalty de 2020, mais Gylfi Sigurdsson en a profité pour marquer le but gagnant contre Leicester.

    Richarlison et Sigurdsson ont marqué les deux seuls autres pénalités en septembre et décembre, et les deux ont fini par être des buts décisifs en victoires.

    Sander Berge
    Berge a été l’un des trois preneurs pour Sheffield United | Stu Forster / Getty Images

    Peu d’équipes ont des pénalités à remercier plus que Sheffield United, qui avait besoin d’une pénalité pour ramasser l’un de leurs deux points dans la première moitié de la saison 2020/21.

    L’égalisation tardive de Billy Sharp contre Fulham en octobre a échappé aux Blades, mais ils ont dû attendre jusqu’en décembre pour leur deuxième point. Yikes.

    Michail Antonio
    West Ham n’a pas eu beaucoup de pénalités | Catherine Ivill / Getty Images

    West Ham a remporté trois pénalités en 2020, et deux d’entre eux sont revenus en janvier.

    Le seul autre effort des Hammers sur place est venu de Michail Antonio, qui a mis son équipe en tête lors d’un match nul 1-1 avec Manchester United en juillet.

    Fabio Silva
    Les loups ont divisé leurs pénalités tout au long de l’année | Gareth Copley / Getty Images

    Les loups ont fait un travail étonnamment bon en rationnant leurs pénalités en 2020.

    Raul Jimenez a remporté le premier en janvier et l’a suivi en juillet, mais l’équipe de Nuno Espirito Santo a dû attendre jusqu’en décembre pour son prochain effort sur place.

    Troy Deeney
    Deeney a marqué trois sur quatre | Julian Finney / Getty Images

    Watford n’était pas étranger aux pénalités en 2020. Au cours de leurs 18 matchs en Premier League, ils ont réussi pas moins de quatre pénalités – plus de six équipes ont réussi en deux fois plus de matchs.

    Ils en ont même réussi cinq dans le championnat en novembre et décembre, donc les Hornets ont évidemment été occupés.

    Alexandre Lacazette
    Lacazette a marqué contre Chelsea | Julian Finney / Getty Images

    Arsenal de Mikel Arteta n’a pas remporté beaucoup de pénalités, ce qui explique en partie leurs difficultés devant le but.

    Le but de Pierre-Emerick Aubameyang lors de la victoire de juillet sur Watford était le premier de l’année, et les trois autres pénalités ont toutes eu lieu en novembre ou décembre. Aubameyang, Nicolas Pepe et Alexandre Lacazette se sont tous inscrits sur la feuille de match.

    Harry Kane
    Kane a fait son truc en 2020 | Mike Hewitt / Getty Images

    Les Spurs ont réussi deux pénalités au premier semestre 2020 et deux pénalités au second.

    Son Heung-min et Dele Alli ont partagé les responsabilités lorsque Harry Kane a été blessé, mais l’Anglais est revenu après le verrouillage pour renvoyer deux des siens.

    Ademola Lookman
    Panenka controversée de Lookman était un point bas | Catherine Ivill / Getty Images

    Fulham n’a disputé que 15 matchs de Premier League en 2020, mais a quand même réussi à s’en sortir avec cinq pénalités.

    Trois d’entre eux ont en fait été portés disparus, les spectaculaires échecs d’Ademola Lookman et d’Ivan Cavaleiro sur place en novembre encore frais dans la mémoire.

    Anwar El Ghazi
    Anwar El Ghazi a terminé l’année en beauté | Piscine / Getty Images

    Étonnamment, Jack Grealish n’a pas été impliqué dans chacun des cinq appels de pénalité d’Aston Villa en 2020.

    L’international anglais a remporté des pénalités contre West Brom et Southampton, mais des joueurs comme Trezeguet et John McGinn ont contribué pour gagner le reste.

    Callum Wilson
    Wilson a pris beaucoup de pénalités | Piscine / Getty Images

    Callum Wilson s’est régalé de l’endroit depuis son arrivée à Newcastle cet été.

    Il a empoché quatre pénalités pour les Magpies en 2020, à la suite de l’effort manqué de Matt Richie lors d’une victoire 1-0 contre Southampton en mars.

    Danny Ings, Oriol Romeu, Che Adams
    Ings a encaissé de nombreuses sanctions | Mike Hewitt / Getty Images

    Après avoir raté ses deux premières pénalités de 2020, Southampton (ou plutôt Danny Ings) ne s’est pas trompé avec les trois derniers.

    L’un de ceux qui ont raté était James Ward-Prowse, qui trouve clairement qu’il est plus facile d’enterrer les mondes de 25 verges que de le repérer du point de penalty.

    FBL-ENG-PR-BRIGHTON-MAN UTD
    Maupay a eu des résultats mitigés sur place | GLYN KIRK / Getty Images

    Nous arrivons à la fin commerciale de ces classements. La prochaine étape, étonnamment, est Brighton.

    L’équipe de Graham Potter a été impressionnante pour ce qui est de remporter des pénalités en 2020/21, avec cinq de leurs six efforts dans la première moitié de cette campagne.

    Deux sont venus dans le même match contre Liverpool en novembre, mais contrairement à Neal Maupay, Pascal Gross a réussi à trouver le fond des filets.

    Mohamed Salah
    Salah était parfait des tirs au but | Piscine / Getty Images

    Liverpool a eu six pénalités en Premier League, et les six ont été marquées par Mohamed Salah.

    Pour ajouter à tout le plaisir, l’Egyptien a même encaissé un penalty lors de la victoire 2-0 d’octobre sur Midtjylland, garantissant que 2020 est la deuxième année civile consécutive au cours de laquelle Salah a marqué chaque penalty qu’il a pris.

    Jorginho
    2020 a été difficile pour Jorginho | Chloe Knott – Danehouse / Getty Images

    Un énorme saut à Chelsea en quatrième place ici. Les Bleus ont remporté dix pénalités en 2020, mais la seconde moitié de l’année leur a été bien moins gentille que la première.

    Sur les cinq pénalités gagnées entre janvier et juillet, Chelsea a marqué les cinq (Jorginho en avait deux et Willian trois), mais ils ne sont allés que trois pour cinq dans la seconde moitié de l’année.

    Jorginho a raté ces deux pénalités et en a même raté une autre en Ligue des champions. Il a raté quatre pénalités au cours de sa carrière, et trois d’entre elles sont arrivées dans le dernier tiers de 2020.

    Kevin De Bruyne
    City a eu du mal à partir de l’endroit | Alex Livesey / Getty Images

    Personne n’a manqué plus de pénalités en Premier League que Manchester City en 2020.

    Ils ont commencé l’année en manquant trois buts d’affilée (avec trois preneurs différents), avant qu’une série de trois buts consécutifs ne soit terminée par un échec de Raheem Sterling en juillet.

    Après avoir partagé la responsabilité du premier semestre de l’année, Kevin De Bruyne a pris les commandes pour 2020/21, mais a raté l’un de ses trois efforts. Dix pénalités, cinq ratés. Ooof.

    Bruno Fernandes
    Fernandes a marqué d’innombrables pénalités | Catherine Ivill / Getty Images

    Malgré sa réputation de marchands de pénalités, Manchester United ne vient étonnamment que deuxième sur la liste.

    Croyez-le ou non, leurs 11 pénalités gagnées sont en fait moins que 2019, où United s’est hissé à la place 14 fois en Premier League.

    2019 a également vu United prendre 19 pénalités dans toutes les compétitions, mais les 21 qu’ils ont gagnés en 2020 parviennent à l’emporter.

    Penchester Penited etc etc etc …

    Jamie Vardy
    Vardy a mené le tableau des pénalités | Piscine / Getty Images

    Leicester City, qui a terminé 2020 après avoir pris pas moins de 13 pénalités, dont dix en 2020/21, est tranquillement assis en tête du classement.

    Entre septembre et la fin de l’année, Jamie Vardy a marqué six pénalités et en a raté un autre, Youri Tielemans en a mis deux et Kelechi Iheanacho a raté un des siens.

    C’est un énorme bond en avant par rapport au premier semestre de l’année, au cours duquel Leicester n’est remonté à la tête que trois fois.

    Pour plus deTom Gott, suis-le surTwitter!

    Related articles

    Comments

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Share article

    Latest articles

    Solskjaer espère que Maguire pourra jouer en finale de la Ligue Europa après une blessure à la cheville

    Le défenseur a subi une blessure à la cheville et pourrait être absent pour le reste de la campagneOle Gunnar Solskjaer espère que le...

    Every Premier League winning team

    Okay, sure. The creation of the Premier League in 1992 might have been a little bit reminiscent of what the European Super League was...

    Manchester United v Leicester City Direct commenté & résultats, 11/05/2021, Premier League

    Leicester a subi une défaite dommageable contre Newcastle United la dernière fois pour menacer ses...

    Ce que Boubakary Soumare apporterait à Leicester City

    Boubakary Soumare est un élément régulier de la rumeur de transfert de Premier League depuis un certain temps maintenant.Au cours des dernières saisons, des...

    Coupe de Tanzanie: le Simba SC a remis Dodoma Jiji au Yanga SC pour affronter le Mwadui FC

    Les géants de Msimbazi affronteront leurs camarades de la ligue dans les huit derniers de la coupe nationale alors qu'ils continuent de chasser un...

    Newsletter

    Subscribe to stay updated.